Mairie de Bossey

Vous êtes ici : Accueil > Bienvenue à BOSSEY

Bienvenue à BOSSEY

  • Publié : 2 juillet 2013
  • Mis à jour : 11 décembre 2017

Vous vous êtes récemment installés à Bossey ? Voici un portrait de la commune, brossé à grands traits.
Au pied du Salève et dominant les marais de Troinex, dans la « grande Zone Franche » créée en 1860, Bossey trouve un débouché dans le canton de Genève pour ses produits : le vin, le lait, les légumes.
Bossey est longtemps un village viticole : la vigne prospère bien sur les coteaux ensoleillés (jusqu’à 100 hectares sur 384 que compte la commune en 1903). Il y aurait même un micro climat propice à la culture de la vigne. Le vin de Bossey, déjà « connu à plusieurs lieux à la ronde » selon le recteur Gay en 1843, s’exporte en Suisse. Après la crise du phylloxéra, le vignoble est reconstitué mais la première guerre mondiale lui porte un nouveau coup. La viticulture est de moins en moins pratiquée et disparait complètement vers 1970. Seuls les anciens pressoirs fleuris témoignent de ce passé.
La société de Laiterie de Bossey (1898-1964) regroupe les propriétaires de vaches, une soixantaine en 1960. Le lait est collecté à la Laiterie, aujourd’hui disparue, pour être vendu aux « Laiteries Réunies » à Genève. On peut parfois apercevoir quelques vaches dans les prairies qui subsistent.
Au début du 20ème siècle les habitants tournent de plus en plus vers le maraichage et cultivent les bienfonds de l’autre côté de la frontière. La mise en valeur des marais par la Suisse, (à partir de 1939) avec le drainage et le remembrement parcellaire permet une exploitation plus facile. Maintenant des tunnels et des serres couvrent ces anciens marais. Ces installations permettent l’horticulture (géraniums, chrysanthèmes, fleurs d’ornement... et des orchidées ) et la culture de légumes (aubergines, tomates, salades diverses, herbes aromatiques) à l’abri des intempéries. La culture en pleine terre continue d’être pratiquée.
Patrimoine bâti et histoire
Le chef-lieu regroupe quelques maisons anciennes autour de la Mairie école, construite 1885 ainsi qu’à à Crevin à Laidefeur .
L’église, longtemps temple protestant (jusqu’en 1779) a été reconstruite en 1867 dans le « style roman de transition. »L’époque ou chaque village avait son curé est bien finie:les paroissiens de Bossey se retrouvent à Saint Julien pour la messe dominicale..
Jean Jacques Rousseau a passé 2 ans de son enfance à Bossey : une plaque de 1912, ainsi qu’une statue (2013) rappelle son souvenir. 5 panneaux disposés autour de l’église évoquent le séjour enchanteur qu’il fit sur ces lieux.
À Crevin, autre hameau, s’élève le « château de Crevin » construit par le brigadier Jacques Grenu. Ce château est devenu Club House du Club de Golf en 1985. Un terrain de golf de 18 trous a été aménagé sur une partie la forêt communale.
Ferdinand Lasalle « père du socialisme » allemand aurait trouvé la mort au cours d’un duel qui se serait déroulé au près du Lac Noir, le 31 août 1864. Une pierre commémorative y a été déposée en 1890 par les socialistes allemands de Genève. Maintenant sur le terrain de golf elle n’est malheureusement plus accessible
Cadre naturel : au pied du Salève Bossey est le point de départ du sentier de la Grande Gorge établi en 1854 par une association préfigurant le Club Alpin Suisse. On peut faire d’agréables promenades sur les chemins de la forêt communale.
Avec la construction de villas au-dessus de la route de Collonges (1935) commence l’urbanisation « pavillonnaire » c’est le début de la « rurbanité. »

Le chef-lieu a été remodelé entre 2009 et 2011 autour d’une place avec commerces : une épicerie, un restaurant, « le bistrot de Bossey », et un centre de bien être attendent votre visite.
L’école est de nouveau bien fréquentée, surtout dans les petites classes.La municipalité fait face du mieux possible, avec les locaux disponibles.

Bossey fait partie de la Communauté de Communes du Genevois
www.cc-genevois.fr

Documents joints

Document Word - 22.6 ko

Vide Grenier de la Rentrée le 02 septembre 2018 - Bulletin d’inscription disponible sur le site où à la mairie